Create an Account

Shopping cart

Close

No products in the cart.

Comment savoir si une marque est éthique ?

By
23 octobre 2020

Comment savoir si une marque est éthique ?

Marque éthique ou green washing ? Comment démêler le vrai du faux, je vous explique tout dans cet article.

C’est quoi une marque éthique ?

Une démarche éthique intègre des critères relatifs à des valeurs morales. Dans la mode, il s’agit de prendre en considération l’impact social et environnemental de chacun de ses actes de production et de consommation par exemple.

C’est quoi le green washing ?

Le greenwashing désigne une pratique consistant à présenter une marque ou à commercialiser un produit en trompant le consommateur sur ses avantages sociaux et environnementaux. Le but est donc d’attirer des clients socialement responsables sans s’engager réellement, afin d’éviter les investissements nécessaires à la transition énergétique.

Définition extraite du glossaire de la mode éthique

Avec la mise en avant soudaine du “Made in France”, et de la mode éthique, j’ai constaté que beaucoup d’articles sont écrit à ce sujet, ce qui est une excellente nouvelle. Certains d’entre eux sont, cependant pour moi, pas assez explicites ou alors on un avis beaucoup trop tranché.

Alors marque éthique ou green washing ?

Comment savoir si une marque est éthique ou fait du green washing?

Vous avez plusieurs moyens pour découvrir si une marque est réellement éthique ou si elle fait du GREENWASHING.

Toutes les marques ne sont pas référencées sur des sites spécialisés tels que Sloweare, the french does, the clear fashion. Il faut donc faire une enquête pour savoir si la marque est bien éthique.

Le site internet, attention au green washing

En allant sur le site internet de la marque, vous allez pouvoir accéder à son contenu et découvrir les engagements. Il n’y a pas de recette magique. Une vraie marque éthique aura forcement une communication sur son site. Elle mettra donc en valeur ses engagements et les actions qu’elle met en place.

Et oui, une marque éthique se définie principalement par ses actions écologiques, éco-responsables, durables dans son processus de fabrication et par ses actions pour le respect des conditions de travail et des conditions humaines.

“J’ai conscience que la mode est un secteur polluant, qui accroît les écarts sociaux entre les pays et les populations. Ce qui est dramatique… C’est donc pour aller à l’inverse de tous ces problèmes que j’ai créé la marque La Mode de Mélissa. Une marque éthique et éco-responsable que je dessine et fabrique dans mon atelier en Île de France. Une marque avec des valeurs et actions mises en place pour réduire l’impact écologique de la mode.”

Mélissa Sebire

Systématiquement la marque va aussi communiquer sur sa production. Du design à la fabrication. Elle indique systématiquement où sont produits ses matières premières, où et comment elles sont assemblées.

Les matières premières

Les matières utilisées doivent être issues de filières écologiques SI POSSIBLE.

J’insiste sur ce point car une marque éthique se définie par plusieurs critères et actions. Il est difficilement possible d’être éthique à 100%. Je lis des articles expliquant des faits qui ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Si une marque n’utilise pas de tissus labellisés, recyclés, de tissus provenant du pays dans lequel elle fabrique et bien elle n’est pas éthique.

Je considère qu’une marque peut difficilement être éthique à 100%. Exemple, pour être à 100% éthique il faut que le tissu soit issu de cultures faites dans nos champs français. Bio si possible ou issu de champs à gestion durable avec une maîtrise sur la production, l’eau et la non utilisation de pesticides. En sachant que nos sols sont malheureusement pollués. Les champs devraient être à proximité de l’atelier de la marque pour limiter la pollution. Le tissu doit subir son tissage en France avec des machines françaises ayant été fabriquées elles mêmes en France par des travailleurs français… Vous avez compris la logique ! Cela ne veut pas dire qu’aucune marque n’est pas éthique bien au contraire !

Mélissa Sebire

Nous étions un pays producteur de tissus, la mondialisation à engendré une délocalisation de nos usines. Il est difficile aujourd’hui de trouver tous ses fournisseurs en France. Le tissu est bien un élément à prendre en compte. Mais il ne suffit pas à lui seul pour justifier si une marque est éthique ou non. La communication dans le cas ou le tissu n’est pas labellisé se fait sur le traitement du tissu. Comment les tissu est acheté (à outrance ou bien juste ce qu’il faut pour fabriquer) ? Comment est-il traité, s’il en découle des déchets, comment est-il recycler, s’il a des labels etc…

Les labels éthiques

Ça, c’est le point qui me fait grincer les dents ! J’ai constaté que certains média, disent que les labels sont gages d’éthiques. Donc par découlement, si une marque n’a pas de label, elle n’est pas éthique.

Aïe,

En France nous avons plusieurs organismes permettant d’obtenir des labels et nous avons le service des douanes qui délivre un certificat permettant d’apposer la notion de “Made in France” sur ses produits si ils ont au moins subit leur dernière transformation en France. Cela ne veut pas dire que les marques ayant cette appellation Made in France ne font fabriquer qu’à 45% en France. Vérifiez bien sur les sites internet les explications des marques quant à leur processus de fabrication. Et si vous ne trouvez pas la réponse directement sur le site et bien envoyez leur un mail.

Pourquoi ne pas avoir de labels éthiques ?

Il y a une monté de marque éthique. Des marques qui sont de toutes petites structures sans moyens de se payer un label. Car oui un label est PAYANT et non gratuit. Ce qui explique pourquoi peu de marques éthiques ont des labels. De plus un label ne dure que quelques années et ne peut être considéré comme acquis tout au long de la durée de vie de la marque. Ce qui veut dire qu’il faut payer plusieurs fois pour obtenir continuellement un label. Il faut savoir qu’il n’existe pas qu’un seul label ce qui représente un coût important pour toutes marques.

Je pense qu’un label est plus que positif pour une marque. Seulement il ne détermine pas le niveau d’éthique de toutes les autres marques ne pouvant avoir de label.

Mélissa Sebire

La production éthique

Le nombre de collections par an doit être un bon indicateur. La fast fashion peut produire jusqu’à 56 collections par an. La mode éthique se construit sur des collections moins importantes, se limitant aux 4 saisons soit à 4 collections. Ce chiffre est indicatif car propre à chaque marque (La Mode de Mélissa c’est 2 collections par an par exemple). La fabrication de collections ne doit pas être égale à la fast fashion. Une marque éthique sortant une dizaine de collections par an s’éloigne de son objectif de produire moins mais mieux.

La production est raisonnée et le plus écologique possible (usine en France/ Europe, atelier en France/Europe). Il y a avec une prise en compte important du travailleur (salaire convenable et conditions de travail correctes également).

Les actions éthiques et éco-responsables

Au delà du respect des conditions humaines, une marque éthique à très souvent de fort engagements. Soit dans son processus de production et/ou bien dans la mise en place d‘actions éco-responsables.

Si un des critères expliqué ci-dessus n’est pas pris en compte ou ne peut être pris en compte par une marque, elle va donc avoir d’autres actions pour rendre son travail plus respectueux de l’environnement.

Par exemple : une marque éthique peut recycler en France des pneus pour en faire une matière première et faire fabriquer au Portugal ses produits. Cela en fait-elle une marque moins éthique car non faite à 100% en France ?

Autre exemple, une marque peut avoir ses fournisseurs en Europe et avoir toute sa chaîne de création et fabrication en France. Cela en fait-elle une marque moins éthique car tout ne vient pas de France ?

Ces deux exemples sont très éthiques ! La mode éthique c’est plusieurs critères à prendre en compte. Environnementaux et sociaux, des actions pour œuvrer contre la pollution de la planète.

Une marque éthique mettra en place des actions plus vertes dans son principe de fonctionnement : une production raisonnée, des partenariats avec des acteurs écologiques, un traitement particulier pour ses colis, dons à des associations luttant pour l’écologie, mise en place d’un système de recyclage et autres ….

Marque éthique ou green washing, vous avez maintenant toutes les clés pour vous faire votre propre choix.

Vers un dressing éthique

Au travers de cet article, j’ai souhaité faire une mise en lumière sur ces points qui me paraissent importants et points sur lesquels vous m’avez fait des retours via mon questionnaire Instagram (@lamodedemelissa). Le but étant de vous expliquer comment je perçois une marque éthique. J’espère donc que ces explications vous permettront de voir plus clair et de mieux comprendre ce monde éthique.

Je vous invite à découvrir cet article de Victorine Abrigo : 5 astuces pour un dressing plus green . Il vous explique comment avoir un dressing plus vert et donc plus éthique.

Inscrivez-vous à notre newsletter et découvrez nos coulisses.

[newsletter_form type=”minimal” lists=”undefined” button_color=”undefined”]
Tags: , , ,

4 Comments

  1. Wendy

    Bravo pour cet article Mélissa ! Effectivement savoir si une marque est éthique est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. Comme tu le soulignes très bien, on peut rapidement voir sur le site internet des marques si elles sont dans cette démarche et font preuve de transparence ou non. Le principal est d’acheter en son âme et conscience et en fonction de son budget. Si une marque réalise tout l’assemblage en France mais se fournit en matières premières recyclées ou en matières neuves fabriquées en Europe ou dans un pays autre où il existe un réel savoir-faire en lien avec la matière, c’est une marque éthique et made in France ! Ce qui est le cas de nombreux créateurs et petites marques que l’on oubli bien souvent dans les applis que tu cites plus haut, ce qui n’est pas le cas de La crème des créateurs :-). De nombreux créateurs et petites marques font ce choix afin de proposer des pièces uniques, en série limitée ou des créations à un prix plus accessible. Le made in France à 100% représente un budget. Changer sa façon de consommer ne se fait pas du jour au lendemain, et pour y arriver étape par étape, ces marques sont essentielles pour accompagner ce changement avec des créations certes, pas réalisées à 100% en France, mais qui restent éthiques et made in France. Alors, même si tout n’est pas parfait comme je le dis souvent, nous nous devons de continuer à encourager ces chouettes initiatives par le biais de nos achats, avec tolérance, car elles évoluent dans le bon sens pour prendre soin de notre planète.

    • melmod

      Que dire de plus, tu expliques tout bien, ton commentaire est complémentaire à mon article je suis entièrement d’accord avec ton retour. Merci à toi !

  2. Marie

    Super article qui nous éclaire un peu plus sur la mode éthique ! Merci !

    • melmod

      Merci à toi Marie d’avoir lu l’article et d’en apprécier son contenu 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *